Congrès du PS : Martine Aubry a cumulé 1 044 jours d’arrêt

Multipliant les piques contre « quelqu’un qui dit des conneries en sachant que ce sont des conneries », Martine Aubry s’est aussi exprimée sur l’élection du futur premier secrétaire du Parti socialiste qui suppose un « recyclage neuronal » de grande envergure.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les dessous de la confrontation de Hegel à Jean-Michel Blanquer