La cantine suprasensible

 

c’était

dans une grande salle

au plafond bas


un repas inflammable

comme ceux que l’on offre

la veille des retrouvailles


sans s’émouvoir

il enjamba un solex

et se trouva assis

entre un chefaillon et

une pendule indiquant

4 heures et 20 minutes


on parlait peu

d’ailleurs ces gens

semblaient à peine

se connaître