mardi 15 avril 2014

Pourquoi le PS n'est pas la Crimée

  Les tensions au sein du parti se sont accélérées après la claque électorale, avec l'occupation par des forces pro-Cambadélis du bureau national (administration et la direction du parti) et du secrétariat national (mise en œuvre des décisions). Le PS fait face à une nouvelle menace de désintégration.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire